N’jill, le projet

Il y a quelques années,
en allant à la mer un week-end, nous avons acheté des t-shirts dans une petite boutique sentant bon la crème solaire et le sable chaud. Deux t-shirts dont nous avions flashé sur les motifs colorés, les coupes aérées et sexy…

Mais voilà, derrière cet achat à la douceur du soleil d’été de bord de mer (compulsif), se cache dans l’ombre, l’engrenage complexe de la mondialisation et ses innombrables victimes.
Impossible de fermer longtemps les yeux sur ces enfants à l’autre bout du monde, qui travaillent dès leur plus jeune âge, sur ces employés, morts sur leur lieu de travail en 2013, sur leurs salaires quasi inexistant… sans parler de la pollution de l’agriculture intensive (le coton), et les matières synthétiques néfastes pour notre santé…

Comment continuer de fermer les yeux sur l’ombre que déploient les 80% des vêtements que l’on nous propose ? Parce que cela concerne toute notre façon de vivre et que changer rime avec céder nos privilèges…

Et pourtant… Si nos privilèges pouvaient créer du positif ?

Quitte à rester dans une logique de consommation, que certains décrient en cherchant à faire culpabiliser, pourquoi ne pas créer une consommation active, qui génère du positif ?
Nous avons le choix, de multiples personnes et compétences à notre disposition. Nous avons donc décidé de créer les vêtements qui nous correspondent !

C’est pour cela qu’ils seront fabriqués dans le respect de l’environnement et des droits humains et que chacun sera dédié à une association environnementale.

« N’jill » est notre petite brique à l’édifice du changement !

 

 

Publicités